6 Solutions de sécurisation des données sur réseau WiFi

Le réseau sans fil ou réseau WiFi nécessite plus de sécurisation qu’un réseau filaire, tout simplement parce que les données circulent librement dans l’air. D’où l’importance de le protéger. Pour que n’importe quel utilisateur du voisinage ne puisse accéder aux données confidentielles (ou non), il reste tout de même nécessaire de les sécuriser. Voici ce qu’il faut faire.

1.      Adapter la puissance de la borne d’accès à la zone à couvrir

Il est important de protéger les données circulant librement sur un réseau sans fil, mais si ces dernières sont loin d’être confidentielles donc souvent victime de cybercriminalité. Avant de mettre en place un réseau sans fil, il convient d’installer les points d’accès en fonction de la zone à couvrir. Dès fois, la zone couverte est beaucoup plus grande que souhaitée. Dans ce cas, il est possible d’alléger la puissance de la borne d’accès. Adapter sa portée à la zone à couvrir.

2.      Paramétrer les points d’accès

Pendant la première pose du point d’accès, ce dernier se configure avec des valeurs par défaut. Idem pour le mot de passe de l’administrateur. Certains spécialistes en herbe pensent qu’il est inutile de paramétrer les points d’accès du moment que le réseau fonctionne. Cependant, s’il faut se contenter des paramètres par défaut, forcément la sécurité est minimale. De ce fait, il faut choisir un  mot de passe d’administration au travers une interface web sur un port spécifique de la borne d’accès.

3.      Changer l’identifiant par défaut

En outre, dans l’intention de se connecter à un point d’accès, il est fondamental de savoir l’identifiant du réseau (SSID). Dès lors, il est préconisé de changer le nom du réseau par défaut. Ensuite, de désactiver la diffusion (broadcast) de l’identifiant. Si les administrateurs réseau utilisent un meilleur vpn pour protéger les données du phénomène de piratage, ils devraient en faire autant pour la sécurisation des réseaux sans fil. Ce procédé de changement d’identifiant est alors primordial. En fait, l’usage du nom par défaut risque la récupération des pirates des éléments d’informations sur la marque. Idem  pour le modèle du point d’accès.

4.      Limitation d’accès au réseau sans fil

Chaque adaptateur réseau dispose d’une adresse spécifique (MAC), représentée par 12 chiffres, se raccordant par paires et séparée par des tirets. Les points d’accès octroient notamment dans leur interface de paramétrage, la gestion d’une liste de droits d’accès. Cette configuration se complète avec la sécurisation à travers un meilleur vpn consistant à conférer l’accès aux échanges aux personnes autorisées. Toutefois, là il s’agit de modifier les droits d’accès ou de l’ACL (basée sur les adresses MAC), afin de permettre une connexion entre des équipements ou machines habilités.

5.      Un vpn pour résoudre les problèmes de confidentialité

C’est en compensation avec l’usage du meilleur vpn que se résout le problème de confidentialité des échanges, tout simplement parce que cette technologie permet de masquer l’adresse IP en le suppléant par un autre et un cryptage des données.

6.      Utiliser un protocole chargé du chiffrement

Afin de pallier les problèmes de confidentialité, il convient d’utiliser un protocole chargé du chiffrement. Dans ce cas, à chaque diffusion de donnée, se procède le chiffrement. Dans la mesure où il faut développer plusieurs stations WiFi, il est essentiel de les paramétrer en usage d’une même clé secrète de session. Par conséquent, seule la connaissance de la clé peut déchiffrer les échanges.

Toutefois, ce type de système de chiffrement ne peut pas assurer une véritable confidentialité des données. Pour éviter les risques d’intrusion à ses données personnelles ou professionnelles, et naviguer en toute sécurité sur un réseau sans fil, il convient de faire un test pour voir le meilleur vpn.

Partagez cet article
  • gplus
  • pinterest

About the Author