Cybersécurité : les bonnes pratiques pour les entreprises

Virus, malwares, attaques DDoS… la cybercriminalité gagne de l’ampleur depuis maintenant quelques années. Malgré cela, nombreuses sont encore les entreprises quine prennent pas de mesures pour se protéger. Et pourtant, il suffit de quelques bonnes pratiques pour se prémunir efficacement.

Les entreprises doivent recourir à la cybersécurité

D’après le baromètre mondial d’Allianz 2018, le risque de cyberattaque est la seconde plus grande peur des entrepreneurs après l’arrêt des activités. Logiquement, cela devrait les inciter à investir dans la cybersécurité. Or, ce n’est pas le cas.

Cela peut être dû à un manque de moyens financiers. Cependant, force est de constater que de grandes entreprises ne prennent pas de précautions pour se protéger des cyberattaques. Ou du moins, pour s’en prémunir.

Selon une enquête réalisée par Kaspersky, une entreprise de cybersécurité, 36 % des responsables de la sécurité des systèmes d’information (RSSI)peinent à obtenir de leur société le budget nécessaire à leur protection.Est-ce dûàla hausse récente du budget alloué au RSSI ?

En effet, une étude du cabinet Gartner datant de 2017 indique que les dépenses en sécurité informatique mondiale ont augmenté de 7,6 %, cequi représente un total de 90 milliards de dollars.Ces chiffres expliqueraient donc le peu d’enthousiasme des sociétés pour la cybersécurité. Et pourtant, les cyberattaques se multiplient bel et bien.

Depuis le 25 mai 2018, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) appliqué en Europe ordonne la sécurisation des données professionnelles (informations sur le personnel, les partenaires et les clients) sous peine de sanctions. Cela devrait faire réagir plus d’un.

Quelques bonnes pratiques suffisent pour sécuriser les données des entreprises

S’il n’est pas possible de débloquer un gros budget pour assurer la sécurité informatique d’une société, recourir à des pratiques de prévention peut amplement suffire. Pour cela, il faut employer des outils empêchant les attaques (pare-feu, sauvegarde de données sur le Cloud…), des outils de détection (antivirus, anti-spam…), des outils d’analyse (système de détection d’intrusion…) et des outils de correction.

Les structures telles que les TPE et les PME n’ayant pas les moyens d’installer des systèmes de cybersécurité peuvent faire appel à des prestataires spécialisés ou souscrire une cyber-assurance.

Les organisations souhaitant faire appel à des experts en cybersécurité peuvent opter pour Expert Line. Cet opérateur reconnu et bénéficiant de plus de 200 certifications propose différentes solutions pour protéger ses clients des tentatives de piratage.

Pour se protéger, il serait préférable de faire appel à une intégrateur infrastructure informatique qui a au moins une trentaine d’années d’expérience, dispose d’un large panel de logiciels et de solutions informatiques pour garantir la sécurité des données des entreprises. Il leur propose également les services de professionnels d’une grande disponibilité pour assurer le suivi et le contrôle des mesures contre les cyberattaques.

Partagez cet article
  • gplus
  • pinterest

About the Author