Logiciel RGPD : la solution pour une meilleure gouvernance des données

 Forcer les entreprises et les établissements manipulant des données personnelles à mettre en place des mesures garantissant une meilleure gouvernance des données, c’est l’un des buts principaux du RGPD, pleinement effectif à compter du 25 mai 2018. En effet, pour se conformer à la nouvelle réglementation, ceux concernés par le RGPD devront faire une refonte en profondeur de leur processus de traitement de données.

Ils devront également se doter de nouveaux outils, dont un logiciel RGPD performant. L’utilisation de cet outil DPO permet de faciliter la mise en conformité.

La garantie d’un registre des traitements bien tenu

Avec le RGPD, il appartiendra aux entreprises de prouver leur conformité au règlement. Et un registre bien tenu sera l’un des éléments principaux retenus pour évaluer la conformité des traitements réalisés. En effet, lors de ses descentes, l’autorité de contrôle (CNIL) vérifiera systématiquement le registre des traitements. La sanction en cas de registre mal tenu est une amende administrative pouvant atteindre les 10 000 000 d’euros ou le paiement d’une somme correspondant à 2% du chiffre d’affaires annuel mondial total de l’exercice précédent. L’utilisation d’un logiciel RGPD peut grandement dans la tenue d’un registre. Cet outil DPO va permettre de recenser et de cartographier plus aisément les données traitées (provenance, responsable, finalités, cible, destination, disparition, destinataires…).

La garantie d’une analyse des risques pertinente et efficace

Le RGPD accorde une grande importance à la prévention. En effet, si l’on s’y penche, il est facile de voir que bon nombre des obligations imposées par ce nouveau règlement ont pour but d’inciter les entreprises à mettre en place des mesures de sécurité visant à mieux protéger les données qu’elles manipulent : révision de la politique de confidentialité, Privacy by Design, Privacy by Default… L’importance donnée à la prévention est d’autant plus flagrante quand la mise en œuvre d’une étude d’impact sur la vie privée est rendue obligatoire par le RGPD pour certains types de traitements (automatisation, traitements présentant un grand risque pour les droits des personnes…). Les analyses seront menées par le DPO. Et l’utilisation par ce dernier d’un logiciel RGPD lui facilitera grandement la tâche. Il permet également d’harmoniser les actions des différents intervenants dans la réalisation d’une étude d’impact sur la vie privée.

La garantie d’une évaluation pertinente du niveau de conformité

L’un des plus grands avantages de l’utilisation d’un logiciel RGPD c’est qu’il permet de mener des évaluations régulières du niveau de conformité de l’entreprise avec la nouvelle règlementation. Concrètement, cet outil permet de faire le point sur l’état des mesures de protection par rapport aux grandes lignes du RGPD : notification des victimes, analyse des failles de sécurité, traitement de données sensibles, accès aux données… Il faut toutefois retenir que l’analyse faite par un logiciel ne remplacera vraiment jamais l’expertise d’un expert en protection des données ou d’une société spécialisée. Malgré tout, le RGPD encourage fortement la réalisation régulière d’une évaluation du niveau de conformité. Cela permet d’adapter les mesures de sécurité adoptées à l’évolution de la technologie.

Partagez cet article
  • gplus
  • pinterest

About the Author