Pourquoi optimiser l’expérience utilisateur (UX) lors de la création d’un site Web ou une application mobile ?

Ce n’est pas chose facile de définir l’UX tant elle renvoie à des métiers à la fois divers et spécifiques. Que se soit l’ergonomie, le design, l’accessibilité, l’utilité ou la crédibilité d’une interface, tous ces critères à évaluer correspondent in fine aux réponses et usages des utilisateurs et révèlent à quel point l’expérience utilisateur (UX), reste quelque chose de profondément lié à la psychologie.
C’est du moins tel que l’analysent les consultants UX de l’agence Usabilis, société spécialiste de l’ergonomie des interfaces. Tour d’horizon sur l’UX et les éléments à prendre en compte pour son optimisation.

Une expérience utilisateur à anticiper

conception-interface-ergonomie-ux

 

L’expérience utilisateur est constituée d’un large ensemble d’éléments à prévoir :

  • les comportements des utilisateurs
  • le design de l’interface
  • les objectifs d’affaires de l’entreprise
  • les besoins utilisateurs
  • les éléments d’information composant l’architecture système
  • le contenu et sa portée marketing…

Ainsi tout repose tout d’abord sur la collecte de données statistiques importantes et nombreuses pour bien analyser les comportements des utilisateurs et être ainsi en mesure de leur proposer des solutions interactives qui répondent parfaitement à leurs besoins en :

  • ergonomie
  • accessibilité
  • interactivité performante

Si nous prenons comme exemple d’interface, un site internet, les éléments à bien examiner dans un contexte d’expérience utilisateurs sont l’utilité du site pour l’internaute, son adaptation aux fonctionnalités proposées ou bien encore l’ergonomie avec tout le ressenti qu’elle suscite.

Wireframe : maquette interactive from Usabilis on Vimeo.

Voici un exemple de Wireframe sous forme de maquette interactive

Cette étude se fait en amont de la création du site web ou bien sous forme de tests ayant pour but d’améliorer l’UX. Dans de nombreux cas, l’étude comportementale de l’utilisateur permet de mieux comprendre les divers usages afin de développer (ou re-developper) une solution de site adaptée pour lui et qui soit en parfaite cohérence avec ses besoins. L’optimisation de l’expérience utilisateur répond donc à une équation très simple : plus le site internet est utile et fonctionnel pour l’internaute, plus il répond aux besoins des utilisateurs, et plus il génère une audience en évitant la fuite vers d’autres sites, mieux conçus.

Une collaboration des différents métiers de l’UX au profit de comportements adaptés

Voici une liste sommaire des critères à prendre en compte dans l’étude de l’expérience utilisateur (UX) :

  • simplicité
  • facilité
  • ergonomie
  • attractivité
  • accessibilité
  • esthétique…

Ces  critères servent de repères pour consolider la collaboration des principaux concepteurs d’interface qui vont pouvoir s’appuyer sur une bonne évaluation de l’UX (Designer, ergonome, programmeurs…) ; l’optimisation de cette dernière dépend alors du partage et de la synergie entre  leurs différentes compétences et savoirs technologiques. Bien sûr, une personne peut détenir à elle seule plusieurs compétences ; quoiqu’il en soit, il est question de réaliser tout le potentiel fonctionnel d’une interface que tout utilisateur peut en attendre, tel que :

  • son effectivité
  • son efficience
  • les satisfactions qu’elle provoque

realisation-maquette-wireframe_ux

Pour une interface « optimale » sur le plan de l’UX (sachant qu’il est toujours possible de faire mieux, et que les usages évoluent !), on peut identifier plusieurs étapes d’une démarche qui reste essentiellement itérative. L’analyse des attentes des utilisateurs et de leurs comportements peut faire office de point de départ. La mesure de l’utilisabilité en toute fin pourra s’exprimer à l’aide des tests d’utilisateurs, à savoir la manière d’utiliser l’interface après l’avoir découvert pour la première fois. Entre ces deux moments, pourront s’intercaler de nombreuses étapes intermédiaires de natures à affiner l’expérience utilisateur. L’accessibilité d’un site par exemple, peut être un facteur déterminant dans certains cas, ce qui apparaîtra dans le cahier des charges pour les concepteurs de l’UX, et pourra être mesuré après réalisation ou bien tout au long de livrables rapides dans une démarche de lean UX.

Conclusion, l’ensemble des acteurs de l’UX doivent se coordonner afin d’optimiser l’ergonomie de l’interface

Plutôt que de dresser une liste exhaustive des compétences et des fonctions propres à chaque métier de l’UX, il semble plus pertinent de parler du but à atteindre suite à leur possible combinaison. On sait que l’utilisabilité est une des composantes essentielles de l’expérience utilisateur. Le but d’une optimisation de l’ergonomie n’est-il pas d’accompagner les utilisateurs afin de simplifier leur prise en main de l’interface ? Pour les interfaces telles que les sites internet ou applications mobiles, on peut estimer que le taux de conversion peut parfois être un bon indicateur de performance de l’ergonomie. Toutefois, attention à ce critère qui subit d’autres facteurs d’influence, pas toujours lié à l’ergonomie. C’est pourquoi, le rôle et la tâche des « professionnels de l’optimisation de l’UX », est de favoriser durablement l’accès et la manipulation des interfaces. Pour cela, ils doivent prendre en compte dans l’analyse et l’optimisation de l’UX, l’environnement de l’utilisateur. D’où l’importance des savoirs faire dans les domaines du design, de l’ergonomie afin que le site soit attractif et surtout crédible et persuasif.

Partagez cet article
  • gplus
  • pinterest

About the Author