Sécurité informatique

Comment sécuriser le système d’information d’une entreprise ?

Actuellement, la majorité des entreprises et des institutions se sont informatisées. Cependant, nombreuses sont les organisations très vulnérables qui ne parviennent pas à se protéger des cyberattaques. Dans ce cas, les préjudices sont importants, car c’est toutes les activités des victimes qui peuvent être paralysées. Voici alors les réflexes à adopter pour éviter cette situation.

Avoir une équipe informatique qualifiée

Les équipes du service informatique sont essentielles pour préserver l’entreprise contre les failles de sécurité. Il est donc nécessaire pour ces équipes de bien choisir les éléments qui assureront ce rôle de gardien. Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à dispenser des formations régulières concernant les nouvelles pratiques de la cybersécurité. Les pirates et les individus malintentionnés ne cessent de mettre à jour leurs techniques pour contourner les barrières. Les entreprises ont intérêt à ne pas accumuler trop de retard sous peine de devenir des victimes faciles. Il existe plusieurs organismes spécialisés qui proposent, dans ce sens, différents cursus. L’apprentissage peut se faire en ligne ou en présentiel selon les préférences des décideurs. Cela représente un certain investissement, mais au vu des conséquences que pourrait engendrer une attaque, il est préférable d’être correctement préparé.

Cependant, dans le cas où recruter de bons informaticiens serait trop coûteux, il est possible de faire appel à des spécialistes externes. Ces derniers mettent à disposition une panoplie de services dédiés. Ils peuvent notamment réaliser des audits pour détecter les principaux points de faiblesse du système et ainsi mieux les réparer. Ce sont aussi des experts en gestion ransomware. En effet, si des pirates parviennent à crypter de force les données personnelles des entreprises, il faudra instaurer des procédures spéciales pour démêler la situation. Ils se chargeront ainsi de mener les négociations nécessaires et d’assurer la communication de crise. Ces professionnels sont disponibles à tout moment, et particulièrement en cas d’urgence.

Adopter des gestes simples et peu coûteux

Il est évident que les accès aux ordinateurs et au réseau d’une entreprise doivent être réglementés. Les mots de passe restent à ce jour le meilleur moyen de verrouiller ses données sensibles. Pour garantir cette confidentialité, il est alors nécessaire que les codes soient robustes pour limiter au maximum le risque de piratage. Il faudra aussi les changer régulièrement pour ne pas laisser le temps aux cybercriminels de les déchiffrer. Certains logiciels ou outils informatiques permettent de générer des suites de lettres, de chiffres et de symboles aléatoirement pour générer des mots de passe compliqués.

En outre, il ne faut pas oublier d’utiliser un antivirus pour ses machines. Même si les programmes informatiques malveillants ou encore les malware deviennent de plus en plus puissants, le niveau de risque en sera quand même réduit. Sinon, afin d’éviter les pertes lors des sabotages, il est conseillé d’instaurer une routine de sauvegarde pour tous les serveurs. Attention, les différentes plateformes de messagerie que les entreprises utilisent (mail, applications, etc. ) sont également vulnérables. Des solutions de sécurisation existent heureusement, comme l’utilisation d’un logiciel spécial ou d’un VPN. Ces petits gestes semblent insignifiants, mais ils protègent réellement contre divers dangers (espionnage industriel, vol de données, etc. ).