Les meilleures pratiques pour sécuriser votre site wordpress

wordpress

La sécurité des sites WordPress est une préoccupation majeure pour les propriétaires de sites web, surtout en raison de la popularité de cette plateforme qui en fait une cible attrayante pour les cyberattaques. Un site WordPress compromis peut entraîner des pertes financières, une dégradation de la réputation, et des problèmes de confidentialité pour les utilisateurs. Heureusement, il existe de nombreuses pratiques et stratégies pour protéger votre site contre les menaces potentielles. On va les présenter dans cet article.

Sécuriser l’accès à votre site

Pour sécuriser l’accès à votre site wordpress, il existe quelques techniques à entreprendre. Tout d’abord, il faut utiliser des identifiants et des mots de passe forts. Ces derniers sont la première ligne de défense contre les attaques. Choisissez dans ce cas un nom d’utilisateur unique et difficile à devenir ainsi que des mots de passe robustes. Vous pouvez utiliser des gestionnaires de mots de passe pour créer et stocker ces mots de passe en toute sécurité. Ensuite, activer l’authentification à deux facteurs qui ajoute une couche de sécurité supplémentaire. Vous pouvez utiliser des plugins comme Google Authenticator ou Authy. Cela oblige les utilisateurs à fournir un second facteur en plus de leur mot de passe pour se connecter.

En outre, limiter le nombre de tentatives de connexion pour prévenir les attaques par force brute. Utilisez pour cela des plugins comme Login Lockdown ou Limit Login Attempts Reloaded pour restreindre le nombre de tentatives de connexion échouées. Enfin, surveillez les tentatives de connexion et bloquez les adresses IP suspectes. Vous pouvez choisir de contacter des professionnels dans le domaine pour assurer la sécurité de l’accès à votre site. Pour avoir de l’aide, consultez le site blogduwebmarketeur.fr.

Protéger les fichiers et la base de données

Sécuriser un site wordpress consiste aussi à le mettre à jour régulièrement. Cela implique de configurer les mises à jour automatiques pour WordPress, ses thèmes et ses plugins ou faire une mise à jour manuellement dès qu’une nouvelle version est disponible. Après, changer les préfixes de la base de données rend plus difficiles les attaques SQL. Lors de l’installation de WordPress, changez le préfixe par défaut « wp_ » pour quelque chose de plus unique, par exemple, « wp9x2_ ». Si votre site est déjà en place, vous pouvez utiliser des plugins comme iThemes Security pour modifier les préfixes de la base de données.

Par ailleurs, les permissions de fichier inappropriées peuvent également ouvrir la porte à des intrusions. Dans ce cas, réglez les permissions des fichiers à 644 et des dossiers à 755. Le fichier wp-config.php devrait avoir des permissions encore plus strictes, comme 600.

Sauvegardes et surveillance régulières

Des sauvegardes régulières assurent la récupération des données en cas de problème. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des plugins pour automatiser les sauvegardes de votre site. Stockez les sauvegardes sur un emplacement externe comme un service cloud notamment Google Drive, Dropbox ou un serveur FTP distinct. Le plus important c’est d’effectuer une surveillance constante pour détecter les menaces rapidement. Des plugins comme Wordfence, Sucuri Security ou iThemes Security peut scanner régulièrement votre site à la recherche de logiciels malveillants et surveiller les activités suspectes.

En outre, configurez les alertes pour recevoir des notifications immédiates en cas de tentatives d’intrusion ou d’activités inhabituelles. Ce n’est pas tout, il est nécessaire d’avoir un plan de récupération pour minimiser les dégâts en cas de compromission. Vous pouvez élaborer un plan de réponse en détaillant les étapes à suivre en cas d’attaque, incluant les personnes à contacter et les actions à entreprendre immédiatement. Enfin, testez régulièrement votre plan de récupération pour vous assurer qu’il est efficace et que toutes les parties concernées savent quoi faire.

 

Aurélie