Si le web fait désormais partie intégrante de la stratégie webmarketing, il est parfois difficile de se décider : en effet, les possibilités sont infinies et les objectifs varient selon les besoins de l’entreprise. Vente, visibilité, notoriété, selon le secteur d’activité, tout n’est toujours pas bon à prendre, en particulier pour les petites structures. C’est pourquoi il est important d’avoir conscience de ses forces et de ses limites afin de pouvoir faire prospérer son activité.

Objectif commercial : être vu pour mieux vendre

Généralement, une stratégie webmarketing s’appuie sur des leviers digitaux multiples et complémentaires. Elle englobe le plus souvent la partie SEO (le référencement naturel) pour améliorer la visibilité d’un site web donné sur les moteurs de recherches. Souvent couplé au SEA (référencement payant), ces deux disciplines permettent d’améliorer la présence de votre marque ou enseigne sur Internet dans le but d’attirer du trafic qualifié via Google, Bing, Yahoo et consort. Bien entendu, elles nécessitent du temps et parfois de l’investissement (plus ou moins conséquent selon la concurrence, la difficulté des mots-clés, le volume de recherches mensuelles, etc.) et doivent donc être intégrées à un plan global afin d’avoir un ROI positif.

L’avantage du référencement, c’est qu’il peut être réalisé sur tous les sites web, que vous ayez un site vitrine, une boutique en ligne, un blog, etc. Cependant, en confiant votre projet à une agence web au Mans, celle-ci vous recommandera de réaliser un audit préalable de votre plateforme. Cette première étape permet avant tout de déterminer les forces et les faiblesses, mais aussi de vérifier s’il n’y a pas de freins en termes d’utilisation ou au niveau technique qui pourrait nuire à votre visibilité.

Une fois cet audit réalisé, un devis peut être dressé pour apporter des actions correctrices, mais aussi pour exposer les pistes non exploitées dans le but d’attirer du trafic qualifié (par exemple, modifier le webzine pour le faire remonter dans Google News, utiliser des marketplaces pour la boutique e-commerce, etc.). Toutefois, une optimisation sera sans doute nécessaire afin d’utiliser les bons mots-clés afin d’apparaître dans les moteurs de recherches tout en réduisant les coûts si vous partez sur une prestation de référencement payant.

Au-delà de la présence sur les moteurs de recherche via le SEO ou la publicité, une stratégie de Social Media peut être envisagée en sélectionnant les réseaux spécifiquement adaptés à votre marché et à vos cibles. L’Emailing s’affirme toujours comme un levier ou ROI particulièrement intéressant. Les comparateurs et Marketplaces permettent de donner une visibilité complémentaire en dehors de son site web en s’appuyant sur la puissance et la notoriété de ces plateformes. Avec la croissance permanente du trafic sur les supports mobiles, une stratégie webmarketing devra également prendre en compte les spécificité du mobile marketing.

Objectif fidélité : fédérer les internautes autour de votre marque

Une fois la cible identifiée et le trafic qualifié, il est nécessaire de conserver votre pool client : si le référencement est un bon moyen d’améliorer sa notoriété, il est aussi important de prendre soin des clients déjà séduits. Ceux-ci parleront de votre plateforme à leurs proches, attirant naturellement du trafic. Il est donc important de véhiculer les bons messages et faire comprendre à votre public vos valeurs tout en les récompensant pour leur bonne action. Dans ce cadre, vous pouvez proposer, à travers des campagnes emailing, des réductions exclusives et personnalisées pour les inviter à découvrir les dernières nouveautés du site ou de votre catalogue.

Cette opération marketing peut être déclinée pour comprendre le comportement de votre public et chercher à faire revenir les utilisateurs inactifs. En outre, si vous avec des fantômes, vous pouvez, par exemple, les relancer avec des bonus exclusifs, comme par exemple une réduction sur leur abonnement, des cadeaux, etc.